Cartouche, le brigand magnifique

Publié le par cape et épée

http://tele.premiere.fr/var/premiere/storage/images/tele/news-photos/photos-cartouche-frederic-diefenthal-en-brigand-magnifique/cartouche-le-brigand-magnifique/31559712-1-fre-FR/Cartouche-le-brigand-Magnifique_reference.jpg

 

Après un Lagardère assez décevant (voir la critique ici), Henri Helman revient en 2009 avec une nouvelle fiction mettant en scène un héros populaire: Cartouche. Cette fois-ci, nous avons affaire à une fiction de qualité, plutôt bien emmenée, et nettement supérieure à la moyenne des téléfilms français.

 

Le point fort du film, c'est la réalisation d'Henri Helman. Il s'inspire avec succès des fictions américaines, et donne beaucoup de dynamisme à son oeuvre; on sent d'ailleurs un vrai talent, parfois sous-exploité cepenant. De plus, le scénario laisse beaucoup de place à l'action, et donne un vrai spectacle de qualité, parfois assez spectaculaire. Le premier combat entre Cartouche de d'Argenson est ainsi très bien fait, et ouvre le film de bien belle manière. Les combats constituent par la suite autant de temps forts et de scènes spectaculaires, comme on en voit peu à la télévision. L'aspect technique est très réussi, et constitue à n'en pas douter le point fort de ce téléfilm. Costumes soignés, nombreuses cascades et combats constituent autant de moments agréables qui nous ramènent autemps des bons vieux films de cape et d'épée, comme on savait en faire dans les années 50-60.

 

http://www.ftv-publicite.fr/IMG/userfiles/image/Visuels%20programme%20TV/CARTOUCHE_181205%281%29.jpg

Voilà le fameux duel du début, entre les deux ennemis, Cartouche et d'Argenson. Ce duel spectaculaire entre les deux personnages principaux, dès le début du film, plonge tout de suite le téléspectateur dans le vif du sujet. Une très bonne idée, je trouve...

 

Le scénario, vu et revu, est d'ailleurs une forme d'hommage aux classiques du genre. Cartouche, défenseur des miséreux, s'oppose à un pouvoir cruel et oppresseur, représenté par le préfet de police d'Argenson. S'ensuit les réussites ou échecs de Cartouche et sa bande, dont le point culminant est la capture du trésor royal, au cours d'une escarmouche assez marquante. Entre les deux camps, on retrouve Juliette, tiraillée entre ses racines nobles et son admiration pour ce bandit fier et courageux, admiration qui se transforme peu à peu en amour... En somme, l'ensemble sent le déjà-vu, mais reste efficace et bien exploité.

 

Les acteurs sont tous corrects, il n'y a rien à redire sur ce point. Frédéric Diefenthal est vraiment convaincant, et insuffle à son personnage un souffle héroïque, qui en fait un vrai brigand charismatique comme le genre de cape et d'épée sait si bien en faire. Le méchant de l'histoire est interprété par François Levantal, fascinant et tout en retenur, qui ne sombre jamais dans la caricature (contrairement à Yvon Back, ridicule Gonzague de Lagardère). Quant aux autres seconds rôles, ils sont tous excellents, hormis Juliette Lamboley, que j'ai trouvé assez énervante...

 

http://tele.premiere.fr/var/premiere/storage/images/tele/news-photos/photos-cartouche-frederic-diefenthal-en-brigand-magnifique/cartouche-le-brigand-magnifique17/31559847-1-fre-FR/Cartouche-le-brigand-Magnifique_reference.jpg

 

Avec autant de qualités, Cartouche, le brigand magnifique, se place sans problème parmi les meilleurs téléfilms français qu'il m'ait été donnés de voir. Cepenant, quelques défauts subsistent, la faute à un budget qui reste réduit. On sent en effet qu'Henri Helman est contraint par le format télévisuel. On retrouve ainsi certaines scènes assez ridicules, ou l'on sent le petit budget du film. Cela pourrait ne pas être grave, mais devient handicapant pour une oeuvre aussi dynamique, et avec de réelles ambitions comme Cartouche. On retrouve le même problème que pour Lagardère, qui souffrait du même mal. Il serait temps qu'Henri Helman adapte son style à la télévision française, car parfois le film prend des aspects de série b.

 

Il s'agit du principal défaut de ce téléfilm, qui ne manque cependant pas d'atouts pour séduire tous les publics, et fût d'ailleurs un vrai succès lors de sa diffusion, rassemblant 4,5 millions de téléspectateurs. Le dvd est sorti il y a peu de temps, une belle occasion pour voir ou revoir ce vrai bon téléfilm, preuve que la télévision française nous réserve encore quelques bonnes surprises...

Commenter cet article

Xian Moriarty 08/05/2011 10:03


C'est bizarre, j'avais préféré Lagardère à Cartouche...


cape et épée 10/05/2011 16:37



C'est vrai que baucoup de gens ont vraiment apprécié Lagardère. Cela dépend des goûts de chacun...