Cyrano selon Rappeneau

Publié le par cape et épée

http://www.lsrhs.net/departments/language/GalanoM/MAINSITE/cinema%20site/images/cyrano_de_bergerac_1990.jpg

 

Aujourd'hui, je vais présenter un film que j'admire, mon film français préfére tout simplement, et celui qui m'a fait découvrir Cyrano de Bergerac; il s'agit bien sur de la fameuse adaptation de la piéce de Rostand par Jean-Paul Rappeneau.

 

http://www.aviscine.com/images/films/10000/10506____cyrano-de-bergerac.jpeg

 

Sorti en 1990, ce film fût encensé par la critique, et obtint de trés nombreuses récompenses. Gérard Depardieu, nottament, fût récompensé par le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes, et nominé a l'Oscar du meilleur acteur, ce qui est extrémement rare pour rôle non francophone. Il s'agit aujourd'hui encore du film le plus césarisé, avec pas moins de 10 récompenses. Le succés s'obtint aussi en salles, avec presque 5 millions de téléspectateurs, le troisiéme plus gros succés de l'année 1990. Ce succés surprise est en trés grande partie a l'origine du retour en grâce des films de cape et d'épée dans les années 1990, en France comme aux Etats-Unis.

 

http://cfs8.blog.daum.net/image/32/blog/2008/09/11/12/11/48c88c72012f5&filename=Cyrano.jpg

 

La raison de ce succés tant public que critique vient en grande partie du génie avec lequel Jean-Paul Rappeneau et l'écrivain Jean-Claude Carriére ont su adapter la piéce originale pour le grand écran. De nombreux vers ont été retirés, voire changés, Jean-Claude Carriére ayant du écrire environ 200 alexandrins a la maniére de Rostand. Mais cela n'éloigne pourtant pas le film de l'oeuvre originale, tout en la rendant plus visuelle, plus accessible aussi. Ce choix fait du film une géniale adaptation, a la fois maitrisée et trés fidéle a l'esprit de la piéce.

 

http://image.toutlecine.com/photos/c/y/r/cyrano-de-bergerac-1990-08-g.jpg

 

La réalisation de Rappeneau est tout bonnement exceptionelle. Le rythme est rapide, sans jamais tomber dans la caricature. La scéne du duel entre Cyrano et le vicomte est, selon moi, une vraie prouesse. Les costumes et les décors sont extrémement réalistes et travaillés; le film devenant ainsi un vrai témoignage historique, ce qui n'était pas le but de Rostand au départ. Mention spéciale a l'excellente reconstitution du siége d'Arras.

 

http://pat.yakafair.com/wp-content/uploads/2010/03/cyrano_de_bergerac_1989_reference.jpg

 

Mais Rappeneau n'en oublie pas pour autant la tension dramatique; car le film est avant tout un vrai concentré de talents, Gérard Depardieu en téte. Celui-ci, loin de l'interprétation classique de Daniel Sorano, fait de Cyrano un personnage beaucoup plus troublé, que son idéalisme ne protége pas de l'incertitude. D'un seul coup, Cyrano devient plus humain, et plus proche de nous qu'il ne l'a jamais été. Les second rôles sont eux aussi excellents; Jacques Weber, qui connaissait bien Cyrano, pour l'avoir joué sur scéne, interpréte cette fois un vicomte de Guiche trés fidéle au personnage de la piéce. Sans oublier les deux révélations du film: Anne Brochet en Roxane, et un Vincent Perez encore peu connu, plein de charme et avec un petit air d'Orlando Bloom, mais en mieux.

 

http://www.cri-dijon.com/pages/cyrano.jpg

 

En somme, Cyrano de Bergerac est un film magistral, a la fois fidéle a Rostand et brillament adapté, que je conseille a tout le monde, car il s'agit sans doute du meilleur film de cape et d'épée...

Publié dans Les films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article