La Princesse de Montpensier

Publié le par cape et épée

http://www.filmsfix.com/images/affiches/la-princesse-de-montpensier-1.jpg

 

Bertrand Tavernier est l'un de ces réalisateurs, malheureusement rares en France, dont on peut identifier les films en un clin d'oeil.  Adepte des fictions en costumes, celui a qui l'on doit La fille de d'Artagnan ou Que la fête commence sait transformer l'histoire en spectacle a la fois brillant et divertissant. Ainsi, les adeptes du cinéastes qui verront La princesse de Montpensier distingueront sans mal sa "patte", son talent qui transforme un roman de Madame de La Fayette somme toute peu connu du grand public en une fresque historique flamboyante, servie par de trés belles images, une réalisation presque égale aux films américains, et surtout des acteurs convaincus et convaincants,  bourrés de talent. C'est cet aspect qui manquait cruellement au divertissant mais oubliable La fille de d'Artagnan.

 

http://s.excessif.com/mmdia/i/68/7/la-princesse-de-montpensier-de-bertrand-tavernier-4512687qjbgq.jpg?v=4

 

Au centre de ce film a l'intrigue assez complexe, Mélanie Thierry crêve l'écran. Elle campe une admirable héroïne naïve et fragile, mais également déterminée a parvenir a ses fins, et, dans une moindre mesure, manipulatrice. Déja remarquée cette année dans L'autre Dumas, aux cotés de Benoit Poelvoorde et Gérard Depardieu, l'actrice trouve ici le plus grand rôle de son prometteur début de carrière. Ses prétendants forment eux aussi un groupe de personnages vraiment intéressants.

 

http://s.tf1.fr/mmdia/i/69/2/la-princesse-de-montpensier-de-bertrand-tavernier-4512692nxurn.jpg?v=1

 

En première place, Lambert Wilson interpréte avec brio les conseillers effacés mais dont le rôle est finalement primordial. Grégoire Leprince-Ringuet, critiqué par beaucoup, est selon moi excellent dans son rôle si difficile du gentilhomme-modéle, pourtant cocu, et donc extrémement méfiant, jusqu'a tout perdre; en somme le genre de personnages qui fait réfléchir. Gaspard Ulliel est lui aussi tout en finesse, malgré un personnage de gentilhomme séducteur et combattant qui aurait pu virer a la caricature. Mais le plus convaincant des seconds rôles reste Raphaël Personnaz, qui incarne avec brio un duc d'Anjou qui n'est pas encore Henri III, brillant, raffiné, et calculateur; un tacticien hors pair lorsqu'il s'agit d'affaires amoureuses, épris de la princesse, mais n'osant s'imposer. Tavernier a créé un Henri III tout en finesse, trés loin des préjugés habituels, ce qui est tout a son honneur.

 

http://www.ferdyonfilms.com/wp-content/uploads/2010/10/photo-La-Princesse-de-Montpensier-2009-12.jpg

 

Sur le plan technique, on peut dire que Tevernier s'est grandement amélioré depuis ses précédents films en costumes. Les premiéres minutes du film, ou l'on découvre un Lambert Wilson a l'attaque d'un repére de huguenots, fixe d'entrée le niveau. S'ensuit de nombreuses scénes extrémement réussies, et quelques plans magnifiques. Le duel entre Guise et Montpensier n'est pas exceptionnel, mais les combats entre soldats atteignent un niveau technique rarement vu dans le cinéma français. Les costumes chatoyants, la chorégréphie des combats, la beauté des paysages, des châteaux, et la réalisation dynamique, rendent ce film extrêmement divertissant. C'est là tout le talent de Bertrand Tavernier, qui a su rendre accessible le roman de Madame de La Fayette, en mêlant une intrigue assez classique entre drame et romance, et un grand film de cape et d'épée, haut en couleurs, dynamique et divertissant. Sans en atteindre le niveau, l'objet n'est pas sans rappeler Le hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau.

 

http://misterteesmovieclic.zeclic.fr/files/2010/11/princesse-de-montpensier1.jpg

 

Vous l'aurez donc compris, La princesse de Montpensier est l'un des meilleurs films français de l'année, et il est fort probable que l'on retrouve un ou plusieurs de ses acteurs dans quelques mois aux Césars. En attendant, je conseille grandement ce film, pour les habitués du genre, mais aussi pour ceux qui ne connaissent pas ou n'apprécient généralement pas ce genre de films. Parce que des hommes de talent tentent de rehausser le niveau d'un cinéma français engoncé dans ses comédies grasses et ses drames larmoyants. En un mot: impressionant!

 

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/77/80/46/19442019.jpg

Publié dans Les films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article