Robin des Bois, histoire d'une légende

Publié le par cape et épée

http://www.6neweb.fr/wp-content/uploads/2009/04/robin-des-bois-image-1-grand-format.jpg

 

Après d'Artagnan, je m'intéresserai ici à un autre personnage réccurent du genre de cape et d'épée: Robin des Bois. Le mousquetaire gascon et le hors-la-loi saxon ont plusieurs points communs: ce sont tous deux des personnages ayant réellement existé, que la fiction a érigé en héros. Cependant, Robin des Bois est un personnage beaucoup plus complexe, qui a au fil des siècles perdu tout rapport avec la figure historique dont il s'inspire. C'est un personnage changeant, dont l'image a considérablement évolué depuis les origines.

 

Nous savons également très peu de choses de Robinhood, qui vécût sans doute au début du XIIIe siècle. Le nom est pour la première fois mentionné en 1228, et les premiers textes de fiction apparaissent quelques dizaines d'années plus tard. A la fin du XIIIe et au début du XIVe siècle, les références se multiplient, et Robin des Bois devient un personnage extrêmement populaire, qui appartient d'abord à la tradition orale, avant que des oeuvre littéraires ne se mettent à retracer son histoire. On retrouve son nom cité dans plusieurs ballades célèbres. Le personnage de Marianne apparait également à cette époque. Elle est danseuse dans la plupart des premières ballades, et fait donc également partie du petit peuple.

 

http://digital.nls.uk/firstscottishbooks/gifs/197.gif

 

C'est au cours du XVe siècle que certaines de ces ballades sont pour la première fois compilées. Ainsi, La geste de Robin des Bois est l'un des premiers textes dont il est le personnage principal. On y retrouve déjà de nombreux élément de la légende: Robin est un bandit détroussant les riches, armé d'un arc. Certains personnages apparaissent également, comme le shérif de Nottingham ou Petit Jean, chef des paysans hors-la-loi qui aident Robin dans sa lutte. Robin est alors l'exemple même du riche paysan propriétaire. Ces ballades rencontrent un immense succès durant plus d'un siècle.

 

La mutation survient à l'époque élizabéthaine. Robin devient alors un noble dépossédé de ses terres, qui vole l'argent des riches avec l'aide de ses compagnons hors-la-loi. Il devient ainsi parfois Robin de Loxley, ou de Huntingdon, selon les versions. Marianne s'anoblit en même temps que lui. Les textes de fiction le placent également dans un contexte historique précis: les années 1190-1195, la troisième croisade et le retour de Richard Coeur de Lion en Angleterre. Robin des Bois incarne peu à peu la résistance face au roi Jean, qui désire usurper le trône de son frère.

 

http://2.bp.blogspot.com/_kaiaUXaNAos/TFiU1IuHk9I/AAAAAAAAAaU/dK93h9T4I9E/s1600/ivanhoe.jpg

 

Au XIXe siècle, le héros connait une renaissance, et devient connu à l'étranger, grâce au succès de plusieurs oeuvres littéraires. La plus connue de ces oeuvres est sans aucun doute Ivanhoé, de Walter Scott, publié en 1819. Scott prend des libertés avec le personnage originel, et en fait un saxon combattant les dirigeants normands du pays. Ivanhoé donne une nouvelle image du personnage de Robin des Bois, qui reste encore d'actualité aujourd'hui. Quelques années plus tard parait le roman de Thomas Love Peacock, Maid Marian. Alexandre Dumas lui-même écrira deux aventures du héros anglais: Le prince des voleurs et Robin Hood le proscrit. C'est à cette époque que la renommée de Robin des Bois dépasse les frontière du Royaume-Uni pour devenir véritablement internationale...

 

http://data-allocine.blogomaniac.fr/mdata/1/6/7/Z20051005084305673584761/img/errol_flynn_1938.jpg

 

Le cinéma ne tardera pas à s'approprier le personnage. Le premier essai date de 1908: Robin Hood and his merry men, film britannique de Percy Stow. Quatorze ans plus tard, Robin part à la conquête d'Hollywood, sous les traits du grand Douglas Fairbanks. Mais le premier coup d'éclat arrive véritablement en 1938, avec Les aventures de Robin des Bois. Le rôle titre conduit Errol Flynn au sommet de la célébrité, et le film, l'une des plus grosses superproductions de l'apoque, rencontre un succès international. Les adaptations se multiplient dans les années qui suivent, plus souvent de sympatiques séries B que des grosses productions. On retient ainsi Robin des Bois et ses joyeux compagnons, La revanche de Robin des Bois, Le serment de Robin des Bois ou encore Robin des Bois et les pirates, film italien fauché mais excentrique. On retient également le film à gros budget Ivanhoé, grand succès critique et public, réalisé par Richard Thorpe en 1952.

 

http://www.comicbookmovie.com/images/users/uploads/8558/Green-Arrow-green-arrow-4133648-1024-768.jpg

 

A partir de 1941, les lecteurs américains découvrent Green Arrow, super-héros de DC Comics qui place Robin des Bois dans un contexte contemporain.

 

Contrairement à d'autres héros populaires du genre, Robin des Bois continuera à connaitre des adaptations régulières au cours des années 70, le plus souvent de très bonne qualité. En 1973, Disney s'empare du personnage, et livre une version animalière de la légende qui marquera des générations d'enfants. Il s'agit de l'un des derniers grands succès du premier âge d'or de Disney. Trois ans plus tard, c'est Sean Connery qui campe un Robin vieillissant dans La rose et la flèche, film de Richard Lester qui détonne par son aspect mélancoliquen, loin des films précédents, plus spectaculaires. Robin des Bois apparait également dans Bandits, bandits, film fantastico-humoristique de Terry Gilliam.

 

http://www.dazeland.com/images/Defender_of_the_Crown-2.png

 

L'année 1986 signe une nouvelle étape, avec l'apparition de Robin des Bois dans le jeu vidéo Defender of the crown, l'un des précurseurs des jeux de stratégie actuels. D'autres jeux basés sur Robin des Bois seront édités, sans atteindre la qualité du premier.

 

http://image.toutlecine.com/photos/r/o/b/robin-des-bois-prince-des-voleurs-1991-17-g.jpg

 

Les années 90 sont marquées par une renaissance et une réinvention du mythe. Robin des Bois, prince des voleurs, avec un Kevin Costner au sommet de sa gloire, modernise considérablement la légende, et rencontre un succès au box-office impressionant. Signe d'une vraie renaissance, Robin des Bois sera parodié, deux ans plus tard, par Mel Brooks, dans l'un de ses meilleurs films: Sacré Robin des Bois! Le héros archer connait également le succès sur petit écran, avec l'inénarrable série Les aventures de Robin des Bois, puis dix ans plus tard, avec la nouvelle série produite par la BBC, sobrement baptisée Robin des Bois.

 

En 2010, nouvel évènement: Ridley Scott change totalement l'image de Robin des Bois, avec son film, dans la droite lignée de Gladiator et Kingdom of heaven. Ici, nous n'avons plus un film de capee et d'épée classique, mais bien un vrai film historique, une reconstitution à a fois spectaculaire et précise, avec cependant un scénario très fantaisiste. Malgré tout le génie du réalisateur, le film est un succès mitigé. Cependant, je pense vraiment que cette version restera longtemps dans les annales, et vieillira bien mieux que le Prince des voleurs. Robin des Bois inspire, se rattache aux valeurs de chaque époque; c'est ainsi qu'il est devenu un héros emblématique du folklore européen, et a inspiré quelques oeuvres inoubliables.

 

http://fr.flash-screen.com/free-wallpaper/uploads/201004/imgs/1272077856_1280x800_robin-hood-riding-wallpaper.jpg

Publié dans Les personnages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article